25/10/2007

Les Masques

 

Les Iroquois de la région à l’Est des grands lacs, fabriquaient des sortes de faux visages (masques) ; les plus connus sont ceux qui ont les cheveux tressés avec des feuilles de maïs, et les masques de bois sculptés de la société des faux visages. Les yeux étaient creusés en profondeur. Ensuite les Amérindiens incrustaient des plaques de métal luisantes et ils fabriquaient de grands nez croches. Ces masques ne sont pas que de simples objets à guérir des maladies, ils sont également de superbes objets d’art. Les Iroquois passaient beaucoup de temps à confectionner ces masques. Certains sont effrayants, d’autres ont de grandes bouches aux lèvres droites alors que certains ont des bouches difformes dont un coin ou deux sont relevés ou tordus produisant avec le nez crochu qui les accompagne, un effet terrifiant.

Le nez et la bouche sont souvent ce qu’on voit le plus, mais il reste un détail d’une grande importance : les cheveux. La plupart des masques ont de longs cheveux fait à partir de queues de cheval noires ou blanches.

Les Amérindiens les sculptaient à même l’arbre. Ils utilisaient généralement du tilleul pour faire leurs masques. Cet arbre de bois blanc est facile à travailler mais ils pouvaient aussi utiliser de l’érable, du pin ou du peuplier. Ce n’est qu’une fois presque terminé qu’ils enlevaient le masque de l’arbre.

Les Amérindiens croyaient que lorsque l’on sculptait un masque, on invoquait les forces spirituelles. Une autre croyance voulait que l’on alimente l’esprit du masque en brûlant du tabac. Lorsque l’un des membres de la société curative des faux visages sculptait un masque il se servait du tabac pour appeler les faveurs de l’esprit qui l’habite. La forme particulière de l’esprit est révélée au sculpteur grâce aux invocations et au tabac brûlé. Ils peignaient leurs masques en rouge ou en noir. S'il commençait le masque le matin, il le peignait en rouge et l’après midi, il le peignait en noir. Cette croyance veut que le premier faux visage suive quotidiennement le même parcours que le soleil. Selon la croyance, les masques rouges avaient plus de pouvoir. Les membres faisaient aussi des masques divisés en deux, dont l’une des deux moitiés est peinte en rouge et l’autre en noir. Ces masques représentaient un être dont le corps est divisé en deux. Ils se servaient de ce masque pour une personne paralysée.

Tout ceux qui ont été guérit deviennent membre de la société. Par tradition, la plupart de ces cérémonies curatives se déroulaient en privé pour obtenir de meilleurs effets. Cependant, durant la fête de la mi-hiver, il y avait des cérémonies publiques pour ceux qui avaient déjà guéri. Les Amérindiens considéraient ce rite essentiel pour prévenir une rechute. Après cette fête, les membres de la société curative des faux visages répandaient de la cendre sur les malades guéris afin d’éloigner les démons de la maladies.

La société curative des faux visages faisait partie intégrante du système des croyances iroquoises. La société cherchait à guérir le plus de personnes possibles pour qu’ainsi elles puissent devenir membres à leur tour augmentant du même coup la population de cette société et aussi leur pouvoir de guérison.

 

02:54 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

Transmission Amérindienne du Grand Esprit

 

Le mot Ma'heo'o signifie en amérindien «Le Grand esprit», « le Grand Tout» ou «Dieu». Le Ma'heo'o est issu de la Tribu Cheyenne. Le Reiki Ma'heo'o a été créé par Shari Rain Carter. Ce système de travail énergétique associe les éléments de la Terre, de l'Air, de l'Eau et du Feu avec le Grand Esprit pour favoriser et activer la guérison de l'Être.Ce système est simple et à la fois puissant et il peut être employé par n'importe qui.

Il y a 6 symboles qui sont transmis dans ce système de guérison.
Les 4 premiers symboles représentent les 4 éléments. Ils permettent à l'énergie de la Terre de nous relier en tant que Canal.
Associés et activés par Le Grand Esprit, leur énergie devient alors très puissante favorisant la canalisation d'une grande énergie, facilitant l'utilisation de la lumière et de la couleur pour les soins, développant des facultés mentales plus élevées tout en calmant et apportant la paix et une relaxation profonde. Ce système combine la douceur du Reiki et la puissance et la force de la Terre.

Par les initiations, vous pourrez rentrer en contact avec vos Esprits Totems, recevoir votre Nom Sacré et rééquilibrer votre corps avec les 5 éléments.

02:06 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

La hutte de Sudation ou Sweat Lodge

 

La Hutte de Sudation est un rituel très important, se déroulant dans une hutte traditionnelle dans laquelle nous purifions notre corps, nos émotions et notre mental. C'est aussi un moment de partage et de reconnaissance de notre terre-mère et de tous les êtres. On en ressort à la fois épuisé et tout neuf. Utilisée principalement pour la prière en commun, mais peut aussi servir aux rites de guérison, de la purification des âmes, le jeûne et comme rituel pour obtenir la vision . Suer permet d’expulser les toxines et maladies. La¨sweat lodge¨ représente également le ¨ ventre de la maman ¨

La loge très souvent en forme d'un igloo d’à peu près 1,50 m de haut. Celle-ci est construite rapidement grâce à des branches de saule recourbées et recouvert de peaux et de couverture.

La nuit venue, le Gardien du Feu fait chauffer les pierres que chaque participant a choisies. On rentre ensuite les 4 premières pierres sous la loge.

Elle représente les quatre directions sacrées. L'Ancien asperge les pierres d'eau et de certains secrets. Après un certain temps, l'Ancien allume un calumet. C'est alors que les participants à la loge témoignent de sa force.

La loge n'est pas immédiatement démontée, souvent on la garde pour une autre cérémonie.

01:46 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

Légende du Capteur de rêves

 

Par une belle journée de printemps, un chasseur indien nommé Eau rapide partit chercher de la viande pour sa tribu qui avait faim. En se promenant dans la forêt, il découvrit une clairière qu'il n'avait jamais vue auparavant. Il rencontra un vieux monsieur aux apparences d'un chaman et lui dit: «Que veulent dire les signes dans le sable?»

Le vieillard lui dit: «Ce sont des signes aux pouvoirs magiques, ils me serviront à conquérir la planète! Je t'avertis, si tu touches à un seul de ces dessins, tu seras poursuivi par une terrible malédiction.» Eau Rapide, terrifié, effaça les signaux et s'enfuit en courant le plus loin possible. Rendu à une très grande distance, il se remit à chasser.

Le soir même, le guerrier fit un épouvantable mauvais rêve; ce cauchemar se répétait tous les soirs. Puisqu'il n'arrivait plus à dormir, il ne pouvait plus aller à la chasse. Alors, il dut trouver solution à son problème. Le chaman de sa tribu avait eu beau préparer des potions à base de plantes, faites des envoûtements et des invocations, mais rien ne fonctionnait. Puis un jour,alors qu' il essayait de chasser avec les forces qui lui restaient, il rencontra Mère Araignée. Eau Rapide, surpris, demanda à la déesse: «Connaissez-vous un moyen pour me guérir de tous ces cauchemars?»

Mère Araignée lui répondit: «Oui, c'est pour cela que je suis ici! Va me chercher une branche de frêne et tords-la pour en faire un cercle. Ensuite,donne-moi le cercle.» Dame Araignée se mit à tisser une toile puis à la décorer de plumes et de perles. Quand elle eut fini, elle lui dit: «Accroche ce capteur de rêves sur le bord de ta fenêtre, il filtrera les beaux rêves des cauchemars, les mauvais rêves s'évaporeront à la chaleur du soleil. Les rêves resteront emprisonnés dans les perles. Chaque nuit, un rêve sera relâché pour que tu puisses le rêver.»

Le chasseur remercia la déesse puis retourna chez lui. Sur le chemin du retour, il chassa trois perdrix et un chevreuil, de quoi nourrir toute la tribu. Sa femme l'accueilla les bras ouverts et lui dit: «Va te coucher mon chéri, tu dois être mort de fatigue.» Ce qu'il fit très rapidement. Depuis ce temps, cette tradition se transmet de génération en génération!


01:39 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

Proverbes amérindiens

 

  • Avant de juger son frère il faut avoir marché plusieurs lunes dans ses souliers.
  • La où sont mes pieds, je suis à ma place.
  • La Terre n'est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent.
  • Marche en harmonie avec l'univers navajo tout en étant conscient de ce que tu es.
  • Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas. Prophétie d'un Amérindien Cree.
  • Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.
  • Rien ne peut être vendu. Cette terre nous ne pouvons pas la vendre car elle nous appartient pas. Nous ne pouvons pas vendre la vie des animaux et des hommes. Pourquoi ne pas vendre l'air ou la mer immense ?
  • La terre a un chant. Elle porte le sons de l'univers. Chaque créature à un chant. Chaque plante à un chant.
  • La terre est notre corps. Notre esprit vient du soleil et notre passé est une étincelle du soleil .
  • Je suis en accord avec la terre

01:27 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

Le massage Amérindien aux pierres chaudes et froides

Le massage Amérindien aux pierres chaudes et froides

De tout temps le Peuple des Pierres nous a parlé. Chez les Amérindiens, lors des cérémonies sacrées des huttes de sudation, les pierres étaient considérées comme des alliées infiniment respectées par leur présence vibratoire. Nos alliées ici sont les pierres de basalte et les pierres de marbre, connues pour leurs qualités de rétention du chaud et du froid

En quoi consiste-t’il ?

Cette pratique traditionnelle avec une approche nouvelle consiste à chauffer des pierres de basalte dans un bain d’eau chaude dont la température reste constante, afin d’induire des effets physiologiques de détente et de détoxification. La température doit être très contrôlée afin d’éviter tout risque de brûlures. Seul le praticien formé à cette technique est habilité à déterminer la température la plus appropriée selon divers critères. Ceux-ci sont par exemple : les indications et contre-indications définies par la santé de la personne et son  profil  morphologique. Par ailleurs, le climat de la région ou du pays et les activités physiques de la personne ainsi que son état émotionnel du moment, vont nous donner des indications pour nuancer et adapter le choix de la température des pierres. Les différences dans la fourchette de température peuvent varier de 8 à 10 degrés.

Un traitement de base offre une succession de modalités et de mouvements si bien agendés que la personne qui reçoit le soin finit par s’abandonner à cette multiplicité de sensations contrastées,  stimulis répétés et détente tout à la fois. L’alternance du chaud et du froid laisse le client en état de surprise agréable et ses sens en constant étonnement durant toute la durée du soin.

Le premier contact avec les pierres chaudes se fait dès le début du traitement. La personne est invitée à s’allonger sur le dos, sur les pierres chaudes que la thérapeute aura disposé sur la table de massage d’une manière précise selon la morphologie de la cliente. Puis des pierres chaudes ou froides seront posées sur certains endroits clés du devant du corps, les chakras en général, ou autour des épaules, nuque, selon les besoins de la personne qui reçoit le soin.

Pendant que la personne est couchée sur les pierres chaudes.. ou froides… placées le long de sa colonne vertébrale, son corps sera chauffé par des passages successifs de pierres chaudes huilées que l’on fait glisser lentement le long des muscles, en profondeur, des pieds à la tête. C’est le moment du massage proprement dit, avec des intervalles de massage plus spécifiques sur les zones qui en ont besoin. Ajoutez à cela l’effet surprise des chauds et froids car il y aura pose de pierres chaudes ou froides sur des régions spécifiques très localisées et qui demandent soit du chaud soit du froid. Le dos recevra lui aussi des soins de qualité, effleurage, frictions, pressions, vibrations et autres manoeuvres, tout en alternant les températures. Les phases de massage avec les pierres froides ont pour but de désenflammer. Le froid provoque une constriction vasculaire et un appel d’énergie, ce qui rend très réceptif au chaud qui va suivre.

A travers le flot rythmé et dansant des pierres sur le corps, un tel traitement est un voyage en soi car il touche notre terre intérieure et nous mène vers des espaces souvent peu explorés.

 

01:15 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |