12/01/2007

Les Ponys

Les Ponys de plus grande valeur étaient des hongres. Le cheval qui dépassait tous les autres en vitesse était une valeur dont on pouvait tirer avantage. Son prix pouvait être si élevé que le propriétaire d'une telle merveille devait la tenir sous bonne garde, voire même l'attacher au piquet de porte de son tipi.

Certains ponys étaient précédés par leur renommée dans les plaines. Les guerriers le savaient et organisaient des expéditions dans l'espoir de capturer l'un d'eux. Aux chevaux plus racés, on accordait des soins particuliers ; on ne les montait que lorsqu'on en avait vraiment besoin. C'est ainsi qu'il n'était pas rare qu'un homme chevaucha un cheval de selle pour gagner le champ de bataille et qu'il n'utilisa le cheval de race que pour celle-ci.

La supériorité des hongres n'était pas seulement un des éléments contribuant au développement de la castration, elle ajoutait un charme particulier au fait de voler des chevaux, car un tribu spécial était décerné à celui qui s'emparait d'un hongre attaché au piquet du tipi de son maître.

22:28 Écrit par gisella56 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.