02/08/2006

les Amérindiens - Avant 1700

Les amérindiens savaient, avant l'arrivée des premiers colons, extraire la sève de l'érable et la concentrer.  À l'approche du printemps, ils entaillaient les arbres en biais, au tomahwk  Ils inséraient ensuite sous l'entaille un éclat de bois qui acheminait la sève dans un auge ou un mokuk, récipient d'écorce de bouleau déposé sur la neige au pied de l'arbre.  La sève était ensuite bouillie dans des chaudrons d'argile.  Pour faire bouillir l'eau, les Amérindiens y jetaient parfois des pierres rougies au feu.  Ils obtenaient ainsi une petite quantité de sirop noir et épais.  Ils se servaient du sirop et du sucre pour assaisonner leur nourriture.

Une légende raconte comment les Amérindiens auraient appris le secret de cette fabrication.  Un matin de printemps, un Amérindien entaille par accident l'écorce d'un érable en manipulant son tomahawk.  Il constate soudain que l'entaille coule.  Une bûche creusée se trouve par hasard au pied de l'arbre et l'eau dégoutte dans la bûche.  Une amérindienne, croyant trouver de l'eau ordinaire, emploie la sève pour cuire son gigot.  À la fin de la cuisson, le gigot est délicieusement sucré.

20:32 Écrit par gisella56 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l_aigle_et_le_bison |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.